enfants prient
Témoignages / Nouvelles

Les courriers de parrains et de parrainés ne manquent pas d'arriver régulièrement au secrétariat de Mission Thérésienne. Beaucoup d'émotions et d'actions de grâces !! En voici quelques pépites ...

Mon Père,
Récitant la prière à Notre Dame du Sacerdoce depuis que je suis tout jeune, après une année de fondation spirituelle, mon discernement m’a conduit à demander à mon évêque de m’accueillir comme séminariste dans mon diocèse d’origine et c’est de là que je vous écris pour solliciter la prière d’un enfant.
J’ai une très grande confiance dans la prière… J’en ai besoin pour faire la volonté du Seigneur s’il m’appelle réellement à cette si belle vocation. Thérèse de l’Enfant-Jésus, que vous m’avez fait connaître lors des retraites que vous nous prêchiez, m’est une bien fidèle alliée, un modèle, une sœur qui m’a permis de comprendre que les petites choses, comme les grandes, permettent de nous rapprocher du cœur de Jésus.
A l’heure donc où je me lance dans cette belle aventure, je suis aussi conscient des difficultés qui m’attendent… L’intercession à la Vierge Marie, par un enfant, m’aidera à redire quotidiennement ce « fiat » d’enfant de Dieu…
Y.

Cher Père,
Bénéficiant de la prière d’enfants depuis déjà quelques années, il me semble urgent de réparer l’omission de ne pas avoir moi-même de filleul. Vous trouverez ci-joint le bulletin de parrainage.
Les vocations et la sanctification des prêtres et des consacrés, voilà un chantier qui sera toujours prioritaire ! Je ne sais pas ce que me réserve l’avenir, mais je crois que cette préoccupation restera première dans le sacerdoce auquel j’aspire. Que tous les parrains de Mission Thérésienne puissent avoir réellement leur engagement à cœur ! Quant à moi, j’avance tranquillement, porté par la prière de ceux qui s’y sont engagés. C’est sûr que mon sacerdoce sera le fruit de leur prière, heureux filleul que je suis !
La Mission Thérésienne reste bien placée dans ma propre prière, ainsi que vous, puisque vous en êtes à l’origine et que c’est par votre ministère que j’ai été engendré à la vie divine en 1980 !
Soyez assuré, ainsi que votre « équipe », de ma prière fraternelle.
B.

Cher Père,
Nous sommes une famille de la région bordelaise, longtemps abonnés à vos différentes revues, et nous avons eu plusieurs fois l’occasion de participer aux journées organisées à Bordeaux en votre présence, journées qui ont laissé de très bons souvenirs à nos enfants.
Depuis que nous la connaissons, nous récitons en famille, dans la voiture en allant à l’école, la prière à Notre-Dame du Sacerdoce. D’abord avec 4 enfants, puis 5, puis 6, puis 7 !
Cette année, notre fils aîné était en deuxième année de séminaire.
Nous vous demandons de prier pour lui, comme nous prions pour vous, ne doutant pas que la prière quotidienne à Notre-Dame du Sacerdoce ait sa part de responsabilité dans cette vocation.
A.F.

Père Thévenin,
A l’issue de la rencontre avec une famille, j’ai découvert votre association.
Pendant les vacances que l’on passait en Bretagne chez une amie, nous avions le privilège d’assister à la messe célébrée le matin par un prêtre que ce couple a parrainé et parraine toujours, il me semble. C’était avec joie qu’en les écoutant tous les trois, je découvrais Mission Thérésienne.
M.
P.S. J’ai même fait connaître Mission Thérésienne à ma sœur ; elle est pourtant novice au Carmel !

Bien cher Père,
Je vous remercie beaucoup d’avoir pensé à moi à l’occasion du troisième anniversaire de mon ordination. C’est l’occasion pour moi de rendre grâce pour Mission Thérésienne qui m’a permis d’arriver jusqu’au sacerdoce, mais aussi de continuer ma belle vocation de prêtre.
Mes activités vont s’alourdir un peu plus l’an prochain puisque je change de paroisse… Cela sera certainement l’occasion de parler de Mission Thérésienne d’une manière ou d’une autre aux enfants que je rencontrerai. Je garde toujours « le contact » avec sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, par la prière et les lectures. Je découvre qu’elle aide les prêtres dans leur vie intérieure, les appelant à la fois à ne pas relâcher leurs efforts vers la sainteté, mais en même temps à s’abandonner à l’action miséricordieuse du Père. Ainsi, elle peut aider puissamment le prêtre dans le ministère du sacrement du pardon… C’est l’un des plus beaux ministères dans la vie sacerdotale.
Je suis toujours en lien avec mon « parrain »… Là aussi, sainte Thérèse a l’art de mettre en contact les personnes qu’il faut. Ce soutien par la prière fraternelle est l’une des très grandes joies de ma vie sacerdotale.
Père L.
drapeau france drapeau angleterre drapeau espagne drapeau polonais drapeau hongrois
enfant