enfants prient
Vie en équipe - vie des équipes

POURQUOI CONSTITUER DES EQUIPES ?

La Constitution d'équipes vient du désir que les chrétiens ont de se rassembler pour prier et faire remonter en eux le souvenir et la présence du Seigneur Jésus. Il en ressentent le besoin et se rendent bien compte que c'est une manière pour eux de développer leurs capacités spirituelles.
Les philosophes disent que l'homme est un être social qui ne peut donc vivre seul. La survie de chacun dépend du concours de tous. Comment vivre sans l'agriculteur, sans le boucher, sans le médecin, sans le pharmacien sans l'organisation des transports, du commerce etc ? " Malheur à l'homme seul " dit la Bible.
Dans la mesure où il est utile, l'homme trouve sa place dans la société qui reconnaît qu'il lui rend et c'est ainsi qu'il s'accomplit lui même.
Jésus-Christ nous a montré l'exemple : il a constitué l'équipe des douze apôtres appelé " le collège apostolique ". Il désigna soixante douze disciples qu'il envoya deux par deux, ainsi il réalisa cette Parole de l'Ancien Testament : " le frère aidé de son frère est une citadelle imprenable ". Plus encore, le Fils de Dieu nous a révélé : " lorsque deux ou trois sont réunis en mon Nom, je suis au milieu d'eux ".
Ces réalités humaines, profanes et spirituelles ne s'appliquent pas aux seuls adultes. L'enfant encore petit est une personne à part entière, c'est une petite personne qui réfléchit, agit et prie. Il a aussi une vie sociale où il s'accomplit : en famille, à l'école, au catéchisme, dans les groupes auxquels il appartient, sportifs ou religieux.
La constitution d'équipe où les enfants et les jeunes se retrouvent avec d'autres enfants et jeunes de leur âge, pour développer en eux les liens de la charité fraternelle et accroître leur vie spirituelle ne remonte pas à hier. Il y a bien longtemps que l'Eglise a soutenu la vie des mouvements et apporté ses encouragements. Elle s'appuie sur la structure simple des équipes, comme l'on fait avant elle avec bonheur le scoutisme et de nombreux mouvements.

LE BIENFAIT DE LA VIE EN EQUIPE
A une époque où le nombre est une garantie d'authenticité, la faible proportion de la pratique dominicale dans les familles rend les enfants plus fragiles dans la foi transmise par leurs parents. Les jeunes sont confrontés à une incroyance de plus en plus étendue. Dans leurs classes, ils sont très peu nombreux à la messe le dimanche et ils en souffrent.
Pour pallier cet inconvénient, de nombreux mouvements et communautés nouvelles organisent chaque année ou plusieurs fois par an, pour leur membres, un grand rassemblement qu'ils ouvrent aussi largement possible à d'autres participants.
Pour l'Eglise, dont le nom veut dire " Assemblée ", ces rassemblements sont une partie essentielle de sa vie. Dans le même sens, nous voyons l'intérêt qu'ont les chrétiens pour les pèlerinages qui sont des lieux de grands rassemblements. Individuellement ou en groupe, les chrétiens se rassemblent sur une terre bénie de Dieu, lieu d'une apparition : Lourdes, ou d'une ville où vécut un grand saint : Lisieux, Paray, Ars. L'Eglise organise là leur accueil pour favoriser leur démarche spirituelle.
Mais après le pèlerinage, les chrétiens qui retournent chez eux ressentent un grand vide. Ils ne retrouvent pas facilement dans leurs paroisses qui manquent de prêtres cet accueil et cette grâce spirituelle, hier reçus. Ils comprennent alors qu'un temps fort de ces assemblées n'est pas toute la vie spirituelle. Quelle structure, quelle organisation va leur offrir ce soutien dont ils ont besoin pour eux mêmes et leurs enfants ? " Ah, si je pouvais organiser quelque chose de modeste, à notre taille, pour entretenir en nous et chez nos enfants ces moments de bonheur chrétien que nous avons connus ".
De ce désir naît la composition de petites équipes d'enfants, de jeunes et mêmes de parents qui se réunissent à un rythme régulier : au moins une fois par mois. Equipes, c'est-à-dire petites communautés qui viennent compléter la richesse de la vie chrétienne en famille. Elle permettent de nous donner la présence du Seigneur Jésus qui nous l'a promis : " là où deux ou trois sont réunis en mon Nom, je suis au milieu d'eux ".
Les équipes, communautés intermédiaires, sont des relais vivants entre la famille et l'Eglise paroissiale ou diocésaine. Les enfants se rassemblent pour une formation et une expression de leur foi, suivant leur âge, comme cela se passe à l'école en classe.
Le désir de vie spirituelle ainsi entretenu, développé tout au long de l'année, c'est avec joie que l'on se retrouvera sur le lieu d'une première conversion, d'un temps fort de retraite pour une nouvelle grâce, réalisant ce que nous dit saint Jean : " de sa plénitude (celle du Christ) nous avons tous reçu, et grâce après grâce ".

DES ÉQUIPES ORGANISEES SUIVANT LES AGES
La compréhension, l'expression de la foi dépend pour une grande part de l'âge. Comme il y a chez l'homme une croissance physique et intellectuelle, il y a une croissance spirituelle. Pour respecter cette croissance, nous avons divisé l'enfance et la jeunesse en 3 tranches d'âge :
-Petit Berger pour les 3-5 ans : âge des premières expressions religieuses.
-Cinq pains et deux poissons pour les 6-9 ans : âge des premières explications théologiques, âges des questions, de la recherche des causes, âge des premiers pourquoi.
-Vianney pour les 10-15 ans : âge d'une véritable formation et d'un désir plus conscient de vie intérieure. Les revues permettent aux parents, aux religieux, aux responsables de suivre un thème commun à tout le mouvement. Elle sont un guide nécessaire, comme un vêtement taillé sur mesure, prêt à porter. S'il est heureux que les revues soient lues en famille, elles sont plus encore le document de base pour l'animation des équipes.

LES RESPONSABLES D'EQUIPE
Ils peuvent être prêtres, religieux, mères de famille ou jeunes étudiants. Avant de commencer la réunion, deux principes paraissent importants à respecter :
- il est indispensable qu'ils aient lu et travaillé la revue puisqu'ils doivent guider ensuite la lecture des enfants. Ils doivent avoir fait les recherches complémentaires, nécessaires pour répondre à leurs questions.
Pour les revues "Petit Berger" et "Cinq pains et deux poissons", la première chose à faire est de lire la lettre aux parents à la fin de la revue ; C'est cette page qui donne le sens général avec une petite formation théologique et spirituelle appropriée au thème principal de la revue.
Trop d'éducateurs pensent que la préparation ne s'impose pas quand on s'adresse à des plus petits que soi. C'est une erreur. Il faut toujours préparer. L'éducateur doit avoir préparé au moins un plan et avoir prévu précisément ce qu'il veut dire, le message qu'il veut transmettre. La réunion ne se déroulera pas forcément comme il l'avait prévu à cause des questions de l'un ou de l'autre des enfants , mais au moins il ne sera pas pris de court.
- L'éducateur chrétien est un instrument de Dieu. C'est l'Esprit de Dieu qu'il faut transmettre à nos enfants. L'Esprit Saint est la vie de notre âme. C'est pourquoi il est aussi nécessaire d'avoir prié l'Esprit Saint, le Christ, la Vierge, les anges ou notre saint patron pour demander l'inspiration du Ciel que d'avoir prévu le déroulement de la réunion.
On peut s'inspirer de la prière du Père de Jouvency qui demandait au Christ de parler comme Lui leur parlait : "Seigneur Jésus, qui n'avez pas hésité à souffrir la mort la plus douloureuse pour ces petits enfants, vous qui les aimez si tendrement, qui leur demandez de venir à vous et qui regardez comme fait à vous-même ce que l'on fait à l'un de ces petits,
je vous en prie et vous en conjure, gardez les, car vous me les avez confiés, ils sont les vôtres.
Mettez vos propres paroles sur mes lèvres et ouvrez leur coeur".

LA COMPOSITION DES EQUIPES
Elle se composent de 5 à 8 enfants ou jeunes d'un âge homogène. Pour les équipe " Vianney " (10-15 ans) un vrai dialogue entre le responsable et les enfants et un vrai partage entre les jeunes entre eux devient trop difficile.

LE RYTHME DES REUNIONS
Deux réunions dans le mois restent un idéal difficile à atteindre. Une réunion toutes les trois semaine est un bon rythme, un fois par mois est un minimum car l'on sait que les vacances scolaires risquent de repousser un rendez-vous ou une maladie de provoquer une absence.
Un regroupement de plusieurs équipes à l'église ou autour du Saint Sacrement une fois par mois entretient la piété des enfants. La contemplation est l'ultime but de l'homme, créature spirituelle, qui sera pour l'éternité un adorateur de l'humanité divine du Seigneur Jésus. Quand cette prière à l'Eglise est animé par un prêtre, les enfants sont mieux guidés et plus attirés. C'est par le prêtre qu'il faut relier l'enfant et le jeune à Jésus Christ.

LA DUREE DES REUNIONS
La durée d'une réunion varie suivant l'âge :
- une réunion " Petit Berger " (3-5 ans) peut durer une demi-heure, un peu plus si la maman a organisé une activité pratique.
- Une réunion " Cinq pains " (6-9 ans) trois quarts d'heure
- Une réunion " Vianney " trois quarts d'heure à une heure.

DEROULEMENT DES REUNIONS
Le détail du déroulement des réunions par âge, est donnéici.
drapeau france drapeau angleterre drapeau espagne drapeau polonais drapeau hongrois
enfant